Parcours
|
Risque et sécurité

Lutte contre les fake news et adoption de bonnes pratiques

30min
11 octobre 2020
à partir du collège
Une durée de 3h

Notions abordées :

  • Comprendre les origines de la désinformation sur internet

  • Cas pratique : explorer la controverse anti-vaccins

  • Adopter les bonnes pratiques pour s'informer en ligne

Pré-requis :

Niveau d’étude : à partir du collège

Matériel : Accès à un ordinateur (PC ou Mac), une bonne connexion internet (ADSL). Pour tester la qualité de votre connexion, cliquez sur ce lien. Un casque de Réalité Virtuelle Oculus Rift est nécessaire pour certaines expériences.

Introduction

Dans une société où internet a multiplié les moyens de communication et d'information, chaque citoyen doit être en mesure de se forger une opinion éclairée. La maîtrise d'une culture hybride, mêlant le fonctionnement de la presse à celui du numérique, est alors essentielle. Avec à la clé, la capacité à se protéger contre les infox, ces fausses nouvelles qui prospèrent sur internet, et aboutissent à créer une véritable fracture de l'information parmi la population.

Etape 1 : s'informer sur... les origines de la désinformation sur internet

Ah, les "fake news" ou "infox" ! Vous avez sûrement l'impression d'en avoir largement entendu parler. Avant de rentrer dans le vif du sujet, il convient de prendre un peu de recul et de faire l'état des lieux des pratiques des Français en matière d'information… Nous vous proposons ici de partir en quête des origines de la désinformation qui semble toucher, via le web et les réseaux sociaux, un nombre conséquent de personnes !

1. Etat des lieux : comment les Français s'informent-ils à l'ère numérique ?

undefined

2. Trois causes principales de la propagation des fake-news

a. La rupture de confiance avec les médias traditionnels

La presse est parfois montrée du doigt pour son incapacité à faire barrage aux fake news. L’un des reproches principaux qu’on lui fait est de privilégier le spectacle à une information factuelle de qualité ou encore de ne pas représenter le contre-pouvoir attendu et d’être compromise et partisane du monde politique et économique.

Les critères principaux attendus pour juger de la fiabilité d’un média sont :

  • la qualité des sources

  • l’indépendance financière

  • la neutralité du traitement

(selon les répondants de l’étude)

undefined

b. Un déficit de culture des médias et du numérique

“Internet a contribué à l'avènement d’une démocratie de crédules” Gérald Bronner, sociologue.

S’informer nécessite de la rigueur et de l’esprit critique. Il faut remettre en question ce que l’on lit, voit, entend, ce que l’on connaît ou que l’on croit connaître, et ce dans un écosystème numérique saturé d’informations.

Les spécialistes considèrent qu’Internet a offert aux fausses croyances un environnement favorable à leur circulation. Les flux d’information incessants, l’hyperconnexion et autre infobésité contribuent à ce qu’on appelle l’économie de l’attention : retenir à tout prix l’attention des internautes via des procédés diverses : sensationnalisme, vidéos très courtes, matraquage visuel, ciblage comportemental, design des applications … 

“Plus j’accorde de l’attention aux réseaux, plus je leur donne d’outils pour capter mon attention” Bruno Patino, journaliste

S’il est difficile de rester attentif face au brouhaha informationnel et médiatique sur les réseaux sociaux, il est d’autant plus difficile de prendre le temps pour analyser l’information.

undefined

c. Des pratiques à risque aggravées par internet

  • Le biais de confirmation : il n’est pas évident de soumettre son esprit à la critique, nous sommes ainsi plus enclin à privilégier les informations qui vont dans le sens de nos idées préconçues.

  • L’effet “gourou” : qui amène à adhérer spontanément à une information diffusée par “une personne en qui nous avons confiance. 

  • La confiance du cercle restreint : nous sommes convaincu plus facilement par une information partagée par un proche qu’un inconnu.

  • “J’en ai entendu parler” : ce simple argument nous permet parfois d’adhérer à une rumeur infondée.

  • Un écrin de qualité : lorsqu’une information est accompagnée d’une photo ou d’une vidéo de bonne qualité ou mise en forme de manière professionnelle, nous sommes plus enclin à l’accepter et considérer sa source comme sûre.

undefined

Synthèse des risques en vidéo :

Se tester sur les Fake News

Testez en 5 minutes votre capacité à vous protéger des fakes news à propos du Covid19

Un petit test créé par le gouvernement anglais pour apprendre à résister aux fausses informations sur la COVID-19 en maîtrisant les stratégies derrière leur diffusion !

Etape 2 : explorer...la controverse anti-vaccins

Les Américains ne sont jamais allés sur lune, les traînées blanches des avions répandent des produits chimiques sur la population, Lady Diana a été victime d'un assassinat maquillé en accident...les théories du complot et fausses croyances ne sont pas nées avec internet, mais ont pris un nouvel essor avec les moyens de communication modernes. Prenons ici l'exemple d'une polémique particulièrement représentatives des nouveaux mécanismes de manipulation de l'opinion : la controverse anti-vaccins.

Le rapport des Français aux théories du complot : étude Fondation Jean Jaurès

Lire l'Enquête sur le complotisme - Ifop

Quand les antivax prennent l'assaut du web social

undefined

Etape 3 : adopter de bonnes pratiques...pour bien s'informer en ligne

La lutte contre les fake news ne sera efficace que si elle est collective ! Pour bâtir un environnement propice à la circulation d'informations fiables, chacun a sa part de responsabilité : médias et journalistes, institutions et responsables politiques, et citoyens eux-mêmes. Mais en matière d'information comme dans d'autres domaines, l'adoption de bonnes pratiques suppose de s'appuyer sur une démarche individuelle volontaire et éclairée. Dans ce contexte, le rôle de l'école, mais aussi des parents, est crucial.

1. S'appuyer sur les dispositifs déployés par les médias et acteurs numériques

Vous savez que vous pouvez compter sur la presse pour vous aider dans votre quête d'une information fiable. Les journalistes sont considérés comme les premiers acteurs à devoir s'engager dans la lutte contre la propagation de fake news.

Le web, s'il est utilisé, peut constituer une arme redoutable contre les fake news.

undefined

Des plateformes de fact-checking très réactives existent pour vous aider à vérifier si une information est vraie ou fausse :

2. L'éducation, clef de voûte d'une information éclairée

undefined

Rose-Marie Farinella, professeur des écoles, nous présente son projet d'éducation qui vise à transmettre aux enfants une méthodologie pour mieux s'informer à l'heure du numérique

Sur le sujet des Fake News et de l'éducation à l'information

Outils à exploiter