Fiche pratique
|
Usages numériques

Comment éviter et lutter contre le cyber-harcèlement ?

Le cyber-harcèlement possède bien des formes, messages injurieux, montages photo, menaces et intimidations sur soi ou ses proches, piratage de ses comptes personnels en ligne, diffamation et usurpation de son identité… Si sa définition varie, le cyberharcèlement est une triste réalité. Il reste pourtant un phénomène mal compris et dont la gravité est trop souvent sous-estimée.

02 min
8 novembre 2020
Comment éviter et lutter contre le cyber-harcèlement ?

Que faire si quelqu’un commence à me cyber-harceler ?

Si un individu mal intentionné vous harcèle sur un réseau social, certaines fonctionnalités vous permettent d’y mettre fin. Vous pouvez par exemple bloquer ou filtrer les messages d’une personne sur à peu près n’importe quel réseau social, sans avoir de motif et sans temps d’attente. Si un cyber-harceleur tient des propos injurieux ou déplacés à votre encontre, vous pouvez aussi signaler son compte auprès de l’application ou du réseau social en question. À savoir qu'aujourd'hui, sur des plateformes comme Instagram, il est possible de désactiver les commentaires, ce qui permet de se prémunir des réflexions malintentionnées et visibles par tous. Il est également possible depuis peu sur Twitter de choisir les personnes qui auront le droit de répondre à vos publications.

Si vos recherches sur Internet révèlent que le harceleur publie des informations nuisibles sur vous dans d’autres espaces en ligne, faites une réclamation auprès des modérateurs/gérants du site externe. Dites que vous considérez cela comme une situation de harcèlement en ligne et exigez qu’ils bloquent l’IP du harceleur et qu’ils enlèvent ses messages.

Si le harcèlement continue après avoir demandé à la personne d’arrêter, contactez le fournisseur de service Internet du harceleur. La plupart des IPs ont des politiques claires concernant l’interdiction de l’utilisation de leurs services pour harceler une autre personne. Cherchez également quels organismes ou agences de votre pays ou communauté peuvent mener une enquête et agir.

Dans tous les cas, conservez toute preuve de communication avec le harceleur mais ne les altérez en aucun cas. Et surtout parlez-en à votre entourage ! Vous pouvez également vous rendre sur Net écoute et Seriously, des plateformes qui accompagnent les victimes et qui donnent des pistes pour lutter contre le harcèlement en ligne.

Quelles conséquences juridiques pour le harcèlement ?

Le harcèlement “classique” est puni par la loi française, il se définit ainsi : “le fait de harceler autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende.“ Il en est de même pour le harcèlement en ligne. Aussi, si vous connaissez quelqu’un victime de harcèlement ou ligne, ou que vous en êtes vous-même victime, vous pouvez porter plainte.

Comment limiter les effets du harcèlement en ligne ?

Tout d’abord, faites attention aux informations personnelles que vous partagez en ligne, dans vos mails, sur les réseaux sociaux et les forums de discussion. Il est très facile de glaner des informations sur l’endroit où vous vivez, vos lieux préférés et les gens qui vous sont chers d’après vos messages et photos. Plus le harceleur trouve d’informations sur vous, plus il risque de faire des dégâts.

Les réseaux sociaux changent sans arrêt leur politique de respect de la vie privée, et il est conseillé de contrôler la configuration de vos données personnelles pour vous assurer que vous partagez ces informations avec ceux en qui vous avez confiance. Vous pouvez également empêcher certains utilisateurs de voir vos publications ou d’interagir avec vous en accédant aux paramètres de confidentialité du réseau social et passer “en mode privé”.

Sur le même sujet